Bloc secours – L’éclairage de sécurité
4 (80%) 1 vote

Bloc secours – L’éclairage de sécurité est désormais très important dans la plupart des établissements accueillant du personnel. Voici toutes les normes électriques sur l’installation et l’entretient de ces appareillages afin qu’ils garantissent la sécurité des personnes présente en cas de Coupure de courant (d’éclairage) en balisant la sortie de secours tous en offrent la possibilité de protège leurs vies.

Qu’est-ce que l’éclairage de sécurité ?

Une installation de bloc secours est très important dans la plupart des établissements accueillant du public (ERP) et/ou des travailleurs (ERT). En cas de rupture d’électricité, il est nécessaire de posséder un système de bloc secours afin d’indiquer les cheminements d’évacuation. Cette signalisation doit -être éclairée comme stipule la réglementation.

Blocs secours a deux fonctions :

– l’éclairage d’évacuation
– l’éclairage d’ambiance ou anti-panique

Quelles s’avèrent être les deux fonctions de l’éclairage de sécurité ?

L’éclairage d’évacuation doit permettre à toute personne d’accéder à l’extérieur, en assurant l’éclairage des cheminements, des sorties, des obstacles, des changements de direction et des indications de balisage l’éclairage d’ambiance ou anti-panique doit être déployé dans tout local ou hall dans lequel l’effectif du public pourrait bien aller jusqu’à 100 employés en étage ou au rez-de-chaussée ou 50 employés en sous-sol.

Il doit aider à maintenir un éclairage uniforme pour garantir la visibilité et prévenir tout danger de panique Nota : Des blocs autonomes portables de démarrage des travaux (BAPI) doivent aussi être prévus pour permettre la création des manœuvres de sécurité dans tout local de service électrique.

Comment MAINTENIR ou ENTRETENIR un BLOC SECOURS ?

L’éclairage du bloc de sécurité doit être à l’état de veille durant les périodes d’exploitation.

  • Blocs secours doit être à l’état de repos quand l’éclairage est mise en hors tension.
  • Le blocs secours doit, après ouverture du dispositif de sécurité générale, se mettre à l’état de repos.

L’exploitant doit s’assurer périodiquement:

Une fois/mois du passage à la position de marche en cas de défaillance de l’électricité et à la vérification de l’allumage de toutes les lampes (le fonctionnement doit être strictement limité au temps nécessaire du contrôle teste). Et de l’efficacité de mise en position de repos à distance et de la remise automatique en position de veille au retour de l’électricité,

Une fois tous les 6 mois : de l’autonomie d’au moins une heure.

Ces testes peuvent être réalisées manuellement par le fait d’utiliser de blocs autonomes comportant un mécanisme automatique d’essai intégré (SATI) conforme à la norme en vigueur NF C 71820. Les interventions ci-dessus et leurs retombées doivent être consignés dans le registre de sécurité. Dans les établissements comportant des périodes de fermeture, ces teste doivent être réalisées de telle manière qu’au début de chaque période d’ouverture au public l’installation d’éclairage ait retrouvé l’autonomie prescrite.

 

Les blocs autonomes d’éclairage de sécurité (BAES et BAEH)

Un bloc autonome est un appareil qui fonction indépendamment. En cas d’une défaillance d’un bloc autonome ceci n’engendre surtout pas la mise en hors service de l’ensemble de l’éclairage de sécurité.

Bloc secours - L'éclairage de securité

Voici les trois types de blocs autonomes qui existe: 

– les blocs autonomes “BAES” prévu pour évacuation
– les blocs autonomes pour lieu de résidence autrement appeler:  “BAEH”.
– les blocs autonomes “BAES” d’ambiance.

Par ailleurs en plus des blocs de secours il faut être équipés d’un systèmes motorisés d’essai intégré (SATI) conformes à la norme NF C 71-820 qui facilitent la sauvegarde. L’efficacité d’une installation d’éclairage de sécurité dépend dans une vaste mesure d’une maintenance constante et correcte.

Ne partez pas, ceci peut vous intéresser :